Pourquoi un diagnostic immobilier ?

Au cours de l’histoire le style, les méthodes de construction ainsi que les matériaux utilisés ont évolué. Certains matériaux dangereux pour la santé ont été interdits et leur recherche rendue obligatoire, en cas de vente, location ou travaux. Ces diagnostics règlementaires sont réalisés en fonction de l’année de construction du bien, l’endroit où il se situe, et l’ancienneté des installations en place.

Amiante

Fibre minérale largement utilisée avant le 1er Janvier 1997 dans le bâtiment, pour ses performances techniques remarquables à faible coût, est un matériau hautement cancérigène. Interdite depuis elle fait l’objet d’un repérage pour les biens dont le permis de construire est antérieur au 1er juillet 1997.

Plomb

Couramment utilisé dans l’habitat jusqu’en 1949, pour sa résistance à l’humidité et aux moisissures, ainsi que pour sa longévité, on le retrouve sur différents supports tels que le plâtre, le fer et le bois. Responsable de l’intoxication des enfants par l’ingestion des peintures à la céruse (hydrocarbonate de plomb), il fait l’objet d’un repérage pour les biens dont le permis de construire est antérieur à 1949.

ESRIS (Etat des Servitudes “Risques” et d’Information sur les Sols”)

Le dossier de diagnostics techniques contient l’état des risques naturels, miniers et technologiques. Anciennement dénommé « ERNMT », il s’agit désormais de l’« ESRIS » : « État des Servitudes ‘Risques’ et d’Information sur les Sols ».
Le vendeur doit ainsi fournir cet état depuis le 1er juin 2006, pour informer l’acquéreur que le bien immobilier, bâti ou non se situe dans des zones couvertes par un plan de prévention des risques technologiques, des risques naturels prévisibles ou miniers ou dans des zones de sismicité. Il contient une information également sur la pollution des sols.
Il est annexé à la promesse de vente ou, à défaut de promesse, à l’acte authentique de vente.
Ce diagnostic est établi, par le vendeur ou son mandataire, à partir des informations délivrées par arrêté préfectoral.

Termites

Les termites, insectes xylophages, peuvent occasionner des dégâts importants dans les bâtiments en dégradant le bois et ses dérivés utilisés dans la construction. Leur activité peut affecter la qualité d’usage des bâtiments mais aussi causer des désordres importants dans leur structure même. Leur recherche est soumis à arrêté préfectoral et dépend du lieu géographique où se situe le bien.

Diagnostic Performance Energétique

Depuis 2006 Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne la performance énergétique d’un bien, en évaluant sa consommation d’énergie et son impact en terme d’émission de gaz à effet de serre, et indique des recommandations visant à les réduire. Le bâtiment représente à lui seul 43% des consommations d’energie et 25% des émissions de Gaz à effet de serre. Il s’inscrit dans le cadre de la politique énergétique définie au niveau européen afin de limiter le réchauffement climatique. Depuis le 1er janvier 2011, il est obligatoire d’afficher l’étiquette du rapport du DPE dans son annonce immobilière.

Electricité

Depuis le 1er janvier 2009, un diagnostic électrique doit être réalisé à l’occasion de la vente de tout ou partie d’un bien immobilier à usage d’habitation lorsque cette installation a été réalisée depuis plus de 15 ans. Cet état de l’installation électrique a pour objectif d’identifier les risques pouvant porter atteinte à la sécurité des personnes.

Gaz

Depuis le 1er Novembre 2007, le diagnostic gaz vérifie la conformité de toute installation intérieure au gaz naturel, GPL de plus de 15 ans, d’un bien immobilier (maison ou appartement) lors d’une transaction. Son objectif est d’informer et prévenir les risques liés à l’utilisation du gaz dans l’habitat (fuite, explosion, intoxication…)

Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à nous contacter, en plus, le devis c’est Gratuit.